icone

Rallye du Président "Danse sur les Volcans"

Valbonne Auto Moto Retro du1 er mai 2016

Sur une proposition de Gilbert (Boiron) relayée par Nounours et validée par votre humble serviteur, l'idée de participer à cette manifestation  a pris forme. Pourtant nous avions mis quelques distances depuis que la municipalité de la bonne ville de Valbonne, amie de la tendance présidentielle actuelle, avait décidé il y a 2 ans de faire payer la participation des Clubs à cette belle fête rétro où Pacca avait donné le meilleur de ses possibilités dès le début de ses activités. Il est de notoriété publique, que les possesseurs de véhicules de collection sont des personnes très fortunées (et par cela suspectes?...) ayant réalisé l'achat de leur passion au détriment des populations défavorisées (...), que ce soit pour un Solex, une Deudeuche ou une Bugatti.... Bref, sans polémiquer, bons Princes, après une année d'absence, Pacca a répondu présent aux organisateurs de Valbonne Auto Moto Retro qui eux aussi ont gravement souffert de ces décisions politiques municipales qui n'ont rien à voir avec la vie culturelle et associative. Notre invitation au Pic-Nic du 1er mai a été lancée aux Pacca's Members qui ont répondu massivement. Et malgré un temps des plus frisquets, les fidèles étaient présents. Un grand merci particulièrement à nos amis Dany et Jean-Christian Rogoz qui étaient sur place  avec leur camion dès 7h45 avec tables, chaises et big-barnum pour nous abriter en cas de grosses pluies...et occuper le terrain. Ils furent rapidement rejoints par Gilbert B, Gilles A et Daniel A., Lionel G, les Christian C et T,  puis par le reste de la troupe. A noter nos amis de l'Automobile Club de Cannes qui nous ont fait le plaisir d'une visite. Tout ce petit monde a fait son shopping sur le site (dont une pompe à essence manuelle pour l'un et un camion de pompier (miniature) pour l'autre), puis retour au barnum Pacca où certains attendaient fébrilement l'ouverture officielle du Paccapéro décrétée par le Doc qui est le seul à posséder l'heure universelle donnée par sa montre atomique achetée à Hiroshima chez un commerçant Libanais. Quelques coupeurs de saucissons à la sauvette ont bien tenté une concurrence déloyale envers Sir Ian, mais ce dernier malgré tout, résista et débita le sien, entouré de tous ses admirateurs assurés de trouver une noble et pure charcuterie... Puis, chacun ayant pris place sur un panachage de tables et chaises de toutes hauteurs, le Pic-Nic Pacca officiel commença. Louis le 14eme n'aurait pas désavoué ses lointains sujets du XXIeme siècle qui se sont sustentés de plusieurs entrées, plats, rôts, fromages et desserts dont une délicieuse spécialité Britannique à la crème de brebis et un flan Coco ( trop bon, qui n'avait rien à voir avec  les lecteurs de l'Huma)... Le tout arrosé d'eau claire, comme bien entendu... cette eau venue du ciel qui imbibe les ceps de vigne. Pour terminer, les Pacca'z'heureux, attaquèrent un "Just a Gigolo" et autres menuets d'époque du siècle passé... Je laisse la parole aux photos qui auront de talent de mieux vous parler de l'événement...

En attendant, bien chers amis, à dimanche prochain 8 mai, vous les heureux chanceux qui participerez à l'AG princière du Château du Broc...

Vot JJ

Img 7219Img 7220Img 7221Img 7222Img 7223Img 7225Img 7227Img 7230Img 7237Img 7240Img 7241Img 7242Img 7243Img 7244Img 7245Img 7246Img 7247Img 7248Img 7251Img 7252Img 7256Img 7260

 

Rapport Rallye des Volcans

du Lundi 18 au Samedi 23

 

Rendez vous Station Total après le péage de Fréjus à 8H45 pour un départ à 9H.

Tout le monde est à l'heure. Tout le monde?... pas tout à fait il manque un équipage qui s'est fait prendre dans les embouteillages matinaux des travailleurs... Il nous rejoindra à l'heure du départ. Le temps est superbe et c'est avec le cœur joyeux que les 550 kilomètres seront parcourus jusqu'à notre hôtel de Vic sur Cere. Un pot d'accueil nous est offert, avec quelques explications de François, le directeur propriétaire de l'hôtel qui sera notre guide jusqu'à vendredi soir.

Après le dîner, quelques courageux, vont tenter leur chance au Casino voisin, mais la majorité des équipages va profiter d'un repos bien mérité.

Mardi 19 Avril 2016

 

Premier jour, premier contact de notre périple dans le Cantal, Vic-sur-Cere, 2000 habitants. Après une bonne nuit à l'hôtel "Family hôtel", nous sommes prêts pour le départ, 9h00 sur le parking mais "Damnation", la corvette du président a un problème qui sera résolu une heure plus tard.

Nous démarrons donc à 9H30 vers Aurillac qui se trouve à 23km. Nous longeons la vallée de la Cere, porte d'entrée vers les monts du Cantal. Grimpant, nous avons un aperçu sur la station minérale et sa source à 12°. Très belle vue, ensuite "Comblat Le Pont" puis après des sou-bois et prairies où paissent de belles vaches blondes et rousses : les salers , nous passons à Polminhac. Majestueux,"le Château de Pesteil" où fut tourné: "L'éternel retour" avec Jean Marais, se dresse 300 mètres plus haut.

Après d'autres petits hameaux traversés, descente vers Aurillac où coule la Jordane, Là se trouve la statue du premier pape: Sylvestre II? ENSUITE Yolet, puis Arpajon sur Cere, la Feuillade en Vezie et Junhac, situé au coeur de la châtaigneraie cantalienne et niché dans  "la vallée des daims", pays du Montsalvy et "Grand Vabre" au confluent du Lot et du Dourdon.

Nous arrivons à Conques, village médiéval aveyronnais du XIème et XIIème siécle, magnifique site du Moyen-âge où étaient vénérées les reliques de Sainte Foy, jeune romaine martyrisée en 303, à cause de sa croyance en dieu. "Conques" se trouvait sur le chemin de compostelle, blotti à la croisée de l'Ourche et du Dourdou,et entourant l'abbatiale Ste Foy. Celle-ci abrite le trésor, composé de pièces d'art uniques de l'époque Carolingienne.

Retour à nos belles autos et premier Paccapéro, joyeux sous les arbres de Conques, puis direction "Chez Marie" qui nous régalera de bons mets du Cantal. 15h00 enfin Junhac et "La vallée des daims". Là, dans un petit train brinqueballant, montant et descendant de petites vallées, broutent de jolis daims que nous restaurâmes de quignons de pain, chapardé chez Marie. Qu'ils étaient beaux et confiants, beaucoup d'entre nous avions le coeur gros en pensant qu'il finiraient peut-être dans nos assiettes.

Sous-bois moussus, ruisseaux, prairies, ils vivent dans un bel endroit. La visite se terminait et nous repartons vers l'hôtel, la tête et les yeux remplis de ce beau panorama du Cantal et de l'Aveyron.

Elisabeth Oudit

 

Ce matin, temps clair mais un peu frais pour les Sudistes que nous sommes…..!!

Cela n'empêche pas le convoi PACCA de s'ébrouer à 8h30 précises sous la direction de notre guide François, lui-même piloté par notre ami Christian dans sa Morgan.
Petit passage par la station de sports d'hiver de Super Lioran (altitude 1238 mètres et 1820 mètres au plus haut des pistes) pour constater que la saison est belle et bien terminée et la station en sommeil.
Il s'en suit une belle promenade sur la Planèze de Saint-Flour, plateau volcanique et ancienne zone de culture (céréales et légumineuses en particulier les lentilles blondes), et actuellement dédié aux prairies et à l'élevage bovin.
Visite de la maison de la Marissou et de son sympathique musée de l'agriculture installé dans une ferme typique de la Haute Auvergne qui nous plonge au cœur de la vie laborieuse des paysans de l'époque où ne régnaient visiblement, ni les 35 heures, ni le compte de pénibilité….
Cette visite ludique et pédagogique nous permettra entre autres, au travers d'une photo et d'une petite vidéo d'évoquer la vie d' Eugène Bouniol, resté agriculteur traditionnel avec ses deux boeufs d'attelage décédés après des années de bons et loyaux services et auxquels il ne survivra pas plus de quelques semaines, et d'apprendre que le Maire actuel de Coltines est en place depuis plus de 45 ans….(le rêve absolu de tous nos dirigeants..!!).

A la sortie, Elisabeth étrenne son tout nouveau sifflet pour tenter de regrouper les Pacca's Members (et notamment Alain et Christine partis en quête du traditionnel café …) sous le regard étonné d'un quidam local qui lui confirme que "chez eux" ce genre de signal est uniquement réservé aux bovins, ovins ou canins….
Puis visite pédestre de la vieille ville de Saint-Flour et notamment de la cathédrale gothique de Saint-Pierre de Saint-Flour achevée au XVe siècle et construite en pierre volcanique (lave noire de Liozargues) lui donnant une couleur sombre caractéristique (à voir principalement un Christ Noir en bois de noyer peint, à l'entrée du chœur, et un très beau reliquaire en bronze doré contenant les reliques de Saint Flour).
Après un sympathique déjeuner au "Lauder" suivi d'une petite parade des belles autos PACCA devant le restaurant, nous nous dirigeons vers Chaudes Aigues pour une petite visite du village qui possède une trentaine de sources d'eau chaude (voir "très chaude" jusqu'à 82 °C) et dont le débit total avoisine le million de litres par jour soit environ 700 litres à la minute.
Pour rentrer vers notre hôtel nous empruntons une jolie route par les Gorges de la Truyère (affluent du Lot), comprenant plusieurs barrages hydro-électriques en aval du viaduc de Garabit.
Une toute petite pause avant l'apéritif et le dîner suivi d'une sympathique soirée folklorique donnée dans une salle de l'hôtel par un groupe local où nous avons beaucoup appris sur la Bourrée ( danse traditionnelle par couple) et notamment la Gallinette à laquelle se sont essayés courageusement Marc-Henri et Chantal avec un succès que vous pourrez apprécier sur les photos jointes…..






Enfin un peu de repos après cette belle et longue journée car demain ça redémarre …..!!

Gilles AGASSE

 

Jeudi 23 avril 2016

En ce matin humide et frileux je n’ai pas vraiment la pêche.

Le pompiste  habituel du matin se frottait  les mains en voyant arriver l’excalibur.

En  prenant mon petit déjeuner,  je pensais au groupe folklorique de la veille.

Un spectacle qui me rappela  mon enfance dans  ce beau Massif Central.

J’entendais dans ma tête ma grand-mère chanter en patois Forézien.

Qu’éco  vena chercha  garçons  de la montagne ?

Qu’éco  vena  chercha,  lou  filles n’y sont pas.

Elles sont dans la valla que virent  que virent.

Elles sont dans la valla que danse la bourra.

Perdu dans mes pensées je revoyais le costume traditionnel des  paysannes de l’époque.

Je pensais à la jeune fille du groupe folklorique qui,  la veille au soir, nous avait fait voir sa culotte ouverte comme celles que portait ma grand-mère.

Son aisance à nous montrer ces dessous aurait fait bondir  un intégriste qui  sortirait sa kalachnikov discrètement dissimulée sous  sa  djellaba.

Enfin,  je m’égare et revenons en à mon petit-déj.

 Je ne demandais rien à personne en sirotant un petit noir avec un mini croissant.

Lorsque je vis arriver Christian,  j’ai eu un pressentiment.

Allait t’il me demander de faire le compte-rendu de ce jour ???

Un premier Gilles avait été désigné d’office la veille . . .

Il n’allait pas encore prendre un autre Gilles à la suite ?

Je l’aime bien Christian avec son allure de gentleman Farmer.

Il  venait certainement me dire bonjour.  

Mais mes pressentiments ne me trompent presque jamais.

Hé que nenni mon bon prince c’est bien moi qui m’y colle à ce satané compte-rendu.

C’est parti  . . .

Départ  matinal  humide sous un ciel moutonneux de blanc et de gris.

Un beau ciel qui pousse à la rêverie  lorsque,  enfant je voyais des visages dans ces nuages.

Des collines  aux formes arrondis qui ressemblent aux seins des filles pubères.

Et le ruisseau au fond de la vallée où l’on attrape à main nue la truite du prochain repas.

Un repas simple fait de produit du terroir et de champignons des prés.

Premier arrêt dans une fabrique  où une charmante hôtesse nous explique en long, en large et en profondeur la cueillette et la fabrication de l’avèze.

Pourquoi en profondeur ?  Et bien grâce aux outils utilisés pour sortir de terre la racine de  gentiane qui servira à fabriquer ledit  breuvage.

La dégustation suivant l’explication,  j’en connais certains qui ont bien comparé la différence entre la mixture à 15 ou 18 degrés centigrade.

N’hésitant pas à comparer plusieurs fois pour être bien certain de leur choix définitif.

En priant Saint Christophe de ne pas croiser un alcootest,  nous avons repris nos fidèles montures pour rejoindre un château féodal du xiv siècle.

Bien trop occupé à passer entre les piliers d’un portail qui ne demandait qu’a se refermer sur ma voiture,  je me vis contrains d’entrer dans la cour du château.

Une charmante dame que je pris pour la propriétaire m’invita  à  rouler directement sur la pelouse pour exposer  mon auto en face du château.

Ayant massacré ce beau parterre à faire pleurer de rage le jardinier du coin,  je sortis  le paccapéro de mon coffre car les traditions ont la vie dure chez les Pacca.

La visite du château fut un réel plaisir car notre hôtesse était à la fois érudite et drôle.

Chaque pièce du château avait  son histoire pleine d’anecdotes.

Magnifique vue sur les terres alentour d’un vert  tendre peuplé de salers en pleine santé.

Puis ce fut le repas près d’une monumentale cheminée où le bois crépitait dans l’âtre.

Que le festin commence que les Nubiennes  dansent que les vins se Chaldé apportent l’oubli.

Ca y est,  c’est reparti,  je m’égare encore   . . .

Une dernière photo sous le manteau de la cheminée et il faut s’en aller.

Re-massacre de la pelouse pour sortir et direction l’embarcadère pour une mini croisière sur le lac du barrage de Bort les Orgues

Paysages magnifiques au fil de l’eau aux berges escarpées et commentaires du capitaine sur la construction du barrage.

Certains profiteront de cette ballade bucolique pour faire un petit somme.

Heureusement le chien du capitaine réveilla tout le monde à  l’approche de l’embarcadère.

Puis retour à l’hôtel pour le briefing du lendemain où nos charmantes épouses iront acheter du fromage au marché de Vic sur Sere.

Cette journée fut riche et bien remplie,  encore merci à nos organisateurs de nous offrir de si beau souvenirs.

Qu’éco  vena chercha  garçons  de la montagne ?

Qu’éco  vena  chercha,  lou  filles n’y sont pas.

 

GILLES SALOMON

 

Vendredi 22 avril 2016

 

8h départ navette de l’hôtel, pour le petit marché local de vic sur cère, qqs légumes, fromages de st

 

nectaire et de jeune et vieux Cantal.peu de courageuses.

 

9h t°9°.léger brouillard sur les hauteurs et ciel nuageux. bien disciplinés ou presque ; départ pour

 

Polminak et son château de Pesteils fièrement juché sur les hauteurs ,pas d’arrêt, contournons la ZA

 

d’Aurillac ,puis Jussac pour arriver au château d’Anjony aux 4 tours de 40m ,dressé sur un piton

 

rocheux en bas grandes prairies verdoyantes où paissent vaches de Salers au pelage acajou et

 

chevaux.au loin un léger brouillard enveloppe les cimes et donne une note de mystère au paysage

 

.Traversons le hameau aux petites maisons en pierre menant par une rue exiguË au château,nous

 

garons nos’ pur-sang’ le long des écuries.

 

Ce château construit vers 1430 par Louis D’Anjony compagnon de Jeanne d’arc ;forteresse de

 

montagne ; appartient toujours à la même famille .

 

10h30 café et madeleines offerts aux visiteurs dans la salle autrefois des salaisons ( crochets au

 

plafond). Débutons la visite avec notre facétieux guide.1 étage : dite salle basse où la cheminée

 

Possède 2 meurtrières pour guetter les maudits Anglais ;d’où ce dicton un verre de Cahors un Anglais

 

dehors !magnifique tapisseries et chapelle dans une des tour décorée de fresques superbes.

 

2°étage : salle des 9 Preux : fresques immenses du XVI °3 Chrétiens :Arthur ,Charlemagne ,Godefroi

 

de Bouillon 3 Juifs : Josue, Judas de maccabée , David(vainqueur de Goliath)et 3 Antiques :César,

 

Hector ,Alexandre le grand. Chaque salle fait 100m2+ et dans les tours adjacentes se trouvent

 

bibliothèque ,bureau chambres…

 

3.étage :salle d’armes transformé en salle de jeux :billard..3 tableaux des marquis d’Anjony dont le

 

dernier refusa de se marier et légua son château à son neveu Robert de Leontoing à sa mort à 94 ans.

 

Visite des tours crénelées par le chemin de ronde, et vue sur la charpente des tours. vue superbe sur

 

…..nos autos et le paysage !

 

Départ pour Salers ,passons par le joli village de st martin de Valmeroux. Pacapéro sur le parking de

 

Salers . T°10°5 déjeuner aux « Remparts » tarte au Cantal……puis pour digérer enfin …visite de

 

l’église de st Matthieu XV° possédant un magnifique lutrin :un ange en bois polychrome de taille

 

humaine tenant un livre d’enluminures.et une remarquable : mise au tombeau de 7 personnages

 

en pierres de 1495.Quant au plancher chauffant sous les pieds …une bonne idée région très

 

froide !quant aux tapisseries accrochés aux murs .elles ont été caché pendant la révolution Française

 

et ressorti ensuite .Visite de Salers belle maison du Bailly XVI° ainsi que de charmantes maisons XVII°

 

aux toits d’ardoises ou de lauzes.

 

Repartons pour Fontanges par une jolie route ombragée, visitons la chapelle monolithe de st Michel

 

tout en haut se dresse depuis 1876, une statue de la vierge Marie, où nous accédons par des marches

 

autour du monticule. Route des crêtes col de Nerrone , col de legal , le pas de Peyrol, Murat

 

Thiezac,nous croisons un autre rallye –autos venant de Meaux ,route très sinueuse mais paysages

 

vallonnés , superbes, de nombreux narcisses primevères ,genêts et gentiane ? noisetiers, bouleaux

 

et hêtres et pins….nombreuses forêts pour la transformation du bois. Tournicoti et tournicotons au

 

bout de 175 km ;nous sommes de retour au Family –hotel juste le temps de se rafraichir et dernier

 

apéritif au bar arrosé au champagne par les Imbert et remerciement sous forme remise de cadeaux

 

à notre Président et sa Femme pour cette remarquable découverte de l’Auvergne qu’ ils nous ont

 

concocté merveilleusement .et un grand merci de nous tous pour le plateau à fromage en ardoise

 

,reçu en souvenir du Cantal. De ce voyage ,une sympathique harmonie s’est crée entre les

 

participants et durant tout le séjour les sourires et les plaisanteries étaient au rendez vous

 

.finalement nous étions tous «  FORMIDABLE »et nous avons un Président FORMIDABLE. Bises

 

Auvergnates de Domi BREE.

Img 6916Img 6918Lundi 2 copieImg 6919 copieLundi 7 copieLundi 8Lundi 9Lundi 10Img 6921Img 6923Img 6925Img 6926Img 6931Lundi 11Lundi 12Lundi 14Lundi 15Lundi 17Lundi 20Img 6937Img 6942Img 6943Img 6944Img 6945Img 6946Img 6947Img 6948Img 6949Img 6950Img 6951Img 6952Img 6953Img 6954Img 6955Img 6956Img 6957Img 6958Img 6959Img 6960Img 6961Img 6962Img 6963Img 6964Img 6966Img 6967Img 6968Img 6970Img 6972Img 6974Mardi 1Mardi 2Mardi 3Mardi 5Mardi 16Mardi 18Mardi 19Img 6976Img 6977Img 6978Img 6979Img 6980Img 6981Img 6982Img 6983Img 6984Img 6985 copieImg 6986 copieImg 6989 copieMardi 23Mardi 24Img 6992 copieImg 6993 copieImg 6994 copieImg 6995 copieImg 7000 copieImg 7001 copieImg 7004 copieImg 7008 copieImg 7010Img 7012Img 7013P1020939P1020940P1020941P1020943P1020944P1020945Img 7014Img 7015Img 7016Img 7017Img 7019Img 7020Img 7022Img 7023Img 7024Img 7025Img 7026Img 7027Img 7035Img 7036Img 7038P1020948P1020949P1020950P1020951Img 7041Img 7042Img 7043Img 7045Img 7046Img 7048Img 7050Img 7051Img 7052Img 7053Img 7054Img 7055Img 7056Img 7057Img 7058Img 7060Img 7061Img 7063Img 7064Img 7065Img 7066Img 7067Img 7068Img 7069Img 7071Img 7072Img 7073Img 7074Img 7075Img 7076Img 7078Img 7082Img 7083Img 7085Img 7088Img 7089Img 7092Unnamed 1 34Unnamed 2 32Unnamed 3 25Unnamed 32Img 7095Img 7096Img 7098Mercredi 2 copieMercredi 3 copieImg 7103Img 7101Img 7102Img 7099Img 7104Img 7105P1020955P1020956P1020958Img 7107Img 7108Img 7109Img 7113Img 7113bImg 7114Img 7115Img 7117Img 7118Img 7119Img 7120P1020960P1020965Img 7121Img 7122Img 7123P1020967P1020968P1020969Img 7124Mercredi 12Mercredi 9P1020971Mercredi 7Mercredi 13Mercredi 14Mercredi 15Img 7126Img 7127Img 7128Img 7131Img 7133Img 7134Img 7136P1020972P1020973Img 7137Img 7138Img 7139Mercredi 16Mercredi 18Mercredi 17Img 7140Img 7141Img 7142Img 7143Img 7144Vendredi 1Vendredi 5Vendredi 12Vendredi 13Vendredi 14Vendredi 17Vendredi 19Vendredi 20Vendredi 21Vendredi 22

Img 7147Img 7149Img 7151Img 7155Img 7156P1020976Img 7158Img 7159Img 7164Img 7165Img 7166Img 7167Img 7168P1020977P1020979P1020980P1020981P1020982P1020983Img 7175Img 7176Img 7178Img 7179Img 7180Img 7181Img 7182Img 7183Img 7184Img 7191Img 7192Img 7193Img 7194Img 7195Img 7196Img 7197Img 7198Img 7199Img 7200P1020984P1020985P1020986P1020988P1020989P1020990Img 7201Img 7202Img 7203Img 7205Img 7206

Rapport sortie 79 Dimanche 3 Avril 2016

"PACCOXYGENE Surprise" de Cathy et JJ

 

C'est la première sortie printanière de PACCA,le soleil fait grise mine mais les Pacca's Members l'ont dans le cœur et attendent avec curiosité les surprises de ce PACCOXYGENE ?

Au rendez-vous du KEZAKO tout le monde est présent sauf...sauf le Président Organisateur et sa charmante CATHY. Que se passe-t-il ?

 

Ce sont HERVE et ROGER'S qui annoncent la première surprise : nous sommes attendus sur les hauteurs du charmant village de CARROS pour un petit déjeuner en musique où café,thé,petits gâteaux nous sont servis par -je vous le donne en mille - JJ et CATHY assistés par Doc ALAIN et ELISABETH. Un régal par ce frais matin. 

Les dames et les messieurs se parent d'un charmant petit "capeou" vert ou jaune, c'est selon, agrémenté parfois d'un brin de romarin cueilli alentour.

 

Bien réconfortés, nous partons vers GREOLIERE en admirant à chaque détour le grandiose panorama qui s'offre à nos yeux : une merveille ! 

A GREOLIERE nous attend une deuxième surprise (qui n'en est pas vraiment une) : le PACCAJACQAPERO car notre ami Jacques BERTHE fête royalement l'arrivée de son magnifique cabriolet Porsche 944 au champagne rosé accompagné d'une délicieuse pissaladière  vite dégustée. Merci ainsi qu'à COLETTE.

Je dois relater la délicate attention de Jean-Louis CHARVET qui s'est gentiment proposé de prêter main-forte au spécialiste du ramassage des "restes festifs".

 

Et maintenant en route pour une troisième surprise que le road book a déjà dévoilée.

L'élégant cortège repart sans aucun trouble-fête (la leçon du Président a porté ses fruits!)

 

Voici le point d'orgue de ce PACCOXYGENE : L'AUBERGE DE CAUSSOLS.

 

Sa réputation est à la hauteur de la motte de beurre disposée sur chaque table et surtout de son excellente terrine vivement appréciée et dégustée. Ne parlons pas -ou plutôt si- de la belle assiette de charcuterie suivie de la daube au gratin de polenta. Et que dire des tartes aux myrtilles et aux mirabelles !!!

 

L'atmosphère de cette journée a été particulièrement sympathique. Tous les Pacca's Members en sont heureux.

 

Merci donc aux ORGANISATEURS. Des surprises comme cela on en redemande !

 

A bientôt pour de nouvelles aventures. 

Rolande BOIRON

Photos Alain de Courval, Hervé Luce, Nounours, Hervé Pignon, JJ

0 111 1 41 2 51 331 3 52 1 52 2 52 4 52 3 52 5 42 6 52 7 52 8 52 9 42 10 42 11 42 12 42 13 42 14 42 15 42 16 42 17 42 18 42 19 42 213 1 73 2 73 3 73 4 73 5 73 394 1 64 2 64 3 64 4 64 10 24 6 44 8 24 11 24 12 24 13 34 14 44 15 44 16 34 17 34 18 34 19 34 20 34 21 33 7 64 22 34 23 14 24 14 26 24 25 34 27 24 28 24 29 24 30 24 31 13 6 63 9 53 8 65 7 45 8 45 3 45 1 6Img 6898Img 6896Img 6895Img 68945 6 45 5 45 4 3Img 6912Img 6910Img 6909Img 6906Juinb04047Caussols cabane des claps c