icone

Aura Luxe et Volupté 12 janvier 2014

014 5

SORTIE N° 47 "Aura Luxe et Volupté"  d'Annie et Daniel Giraud

Dimanche 12 Janvier 2014

 

Bérengère ayant perdu sa voix mais je l'espère pas sa prose, on me demande de faire le compte rendu de la sortie du 12 janvier à Grasse.

Hé oui c'est moi Gilles Salomon qui exceptionnellement vais m'y coller.

C'est dimanche et j'aurais bien fait la grasse matinée mais c'est justement à Grasse que Nounours et Anne marie nous emmèneront pour cette amicale ballade.

Réveil tardif juste à temps pour arriver sous l'avion des Tourrades.

Vingt minutes avant de partir, tour de chauffe de l'auto et voilà un drôle de bruit venant  du moteur.

Pas de panique c'est une  courroie qui patine me rappelant les hurlements  de Léonard de Vinci lorsqu'il a inventé l'engrenage en se prenant les doigts dedans. Certains historiens  affirment que ce n'étaient pas les doigts mais là n'est pas la question...

Les manches retroussées et les mains dans le cambouis ma voiture retrouve enfin  le chant mélodieux de son v8.

Vu l'heure tardive de notre départ, impossible de prendre mon petit-déjeuner mais qu'à cela ne tienne, je me rattraperai au Paccapéro.

En conduisant (trop vite) je rêve déjà à un grand verre de jus d'orange accompagné de biscuits-apéritif.

Nous sommes presque à l'heure au parking des Tourrades  où l'on salue l'arrivée triomphale de Catherine "B" dans sa superbe auto. Puis une magnifique AC Cobra avec des nouveaux adhérents.

Puis d'autres personnes que nous apprendrons à connaître dans les prochaines sorties.

Bisouillage de rigueur et départ pour Grasse.

Très belle route pour monter à Grasse et petit arrêt certainement pour le Paccapéro.

Mais que nenni Monseigneur, mon ventre gargouille. Arrivée à Grasse et chapeau l'organisation ! , nos belles autos de collection trouvent leurs places sur l'Esplanade du jeu de ballon.

Le paccapéro, "c'est maintenant" comme dirait notre "cher" Président ... Pas JJ mais l'autre . . .

J'ai envie de  m'engouffrer dans le premier bistrot  venu afin de sauter sur le panier à croissant.

Je suis la foule et nous entrons dans le vif du sujet des parfums de l'antiquité à nos jours.

Belle prestation de notre guide et très instructif musée qui nous laissera un souvenir odorant.

Le Paccapéro, c'est maintenant . . . Et non pas encore.

Mais le repas qui nous fut servi était de premier ordre et nous régala  par sa fraîcheur, sa simplicité et le gouteux de sa viande.

Nous reçûmes un bon de deux euros qui est comme chacun le sait le début de la fortune.

Opérant une diversion opportune sous le prétexte d'aller surveiller les voitures, je m'éclipsai afin d'éviter une tentation préjudiciable à ma carte bancaire.

Mon épouse, rapidement à court de mise me rejoint et nous rentrâmes au bercail.

Encore merci aux organisateurs de cette belle journée qui prouve que l'on n'est pas forcé d'aller très loin lorsque l'on est en bonne compagnie.

Mais au fait, le Paccapéro c'est pour quand ???

 

Gilles Salomon

 

Crédit photos: Marion, Jean-Marc, JJ

2 43 22 45 15555555555555555555566666666666666667 48888JeanJeanJeanJeanJeanP1000734P1000736P1000737P1000738P1000741P1000742P1000745Photo