icone

Sortie 68 "Et j'entends siffler le petit train des Pignes"

RAPPORTS SORTIE 68 organisée par Fabienne et Richard TROUET

dimanche 19 juillet 2015,

écrits par Alain de COURVAL

et par notre Tintin Reporter exclusif, Bérengère

 

Une fois encore... et tout comme la prochaine, Marie et moi avons fort apprécié cette sortie 68 jusqu'au petit train des Pignes.

Arrivés parmi les premiers au rendez vous matinal (aucun mérite puisque nous venons de Peymeinade...), nous alignons notre Anglaise aux côtés d'une superbe Porsche 356 rouge immatriculée en Allemagne. Leurs passagers sont bien des notres, je constate donc avec plaisir que Pacca prend une dimension internationale, rien d'étonnant avec tant de talents.

Retrouvailles des membres, bises et rebises, la convivialité reprend ses droits dès que nous nous rassemblons. Je remarque que malgré le message tardif de Jean Jacques nous autorisant exceptionnellement à succomber au confort climatique de nos modernes TDI et FAP en tous genres, la passion a pris le dessus puisque les anciennes sont en écrasante majorité, bravo !

Le départ est donné avec quelques instants de retard, notre président connaissant visiblement quelques soucis avec son porte voix.

Les premiers kilomètres donneront quelques soucis à ceux qui - comme moi - ont les yeux rivés sur le mano de température aux basses vitesses, mais rapidement, la croisière prendra un rythme idéal. Je profite d'une bonne partie de la balade pour me délecter du bruit d'une diva nommée Modena dans une livrée bleue nuit, et au premier arrêt de regroupement, quelle n'est pas ma surprise de voir Nounours s'extraire de cette sublime machine. Félicitations mon cher !

La route défile en nous offrant des paysages tous plus beaux les uns que les autres, nous faisant oublier la chaleur omniprésente, et nous arrivons à Thorame où le vieux train fume tranquillement en nous attendant. Mais c'est sans compter sur le traditionnel Paccapéro plus bienvenu que jamais, et servi au bord de la voie ferrée devenue la star du jour. Ce moment sympathique se terminera par un concours de levers de verres "cul sec" car l'heure du train sonne et nous sommes conviés à nous présenter sans délai, obéissant sans discuter à l'appel autoritaire de Roger's. 

Beau voyage d'une demi heure que celui qui nous mènera à St André les Alpes, alors que certains se prennent à rêver d'un petit bain en eau vive en regardant le panorama.

Et nous voici à déambuler dans ce petit village visiblement fort animé en ce beau Dimanche. En plus de la fête du train, quelques bottes de paille stratégiquement positionnées annoncent la pratique d'un sport mécanique que nous aurons peut être la chance de découvrir. Mais c'est au détour d'une de ces rues que nous découvrons nos tables, pas loin de 70 couverts qui nous attendent à l'ombre des parasols. L'occasion de se trouver ou de se retrouver l'instant d'un repas bienvenu.

Alors que nous tentons de regagner notre vieux fumeur, nous assistons à une spectaculaire course de carrioles (appelées péjorativement caisses à savons) fabriquées de toutes pièces. Quelques concurrents passeront pour notre plus grand plaisir à des vitesses frôlant les 20 kmh... le grand frisson.

De retour auprès de nos belles, la séance photo nous réunira tous devant la vieille loco, et dans une ambiance toujours aussi joyeuse. Quelques reliquats du Paccapéro sortiront des glacières pour la joie de quelques assoiffés, tandis que le gros V8 de la Corvette sonne le début des départs. 

Un grand merci à Fabienne et Richard pour cette sortie qui rentrera je pense dans les annales.

Alain de COURVAL

 

Je me permets à mon tour de prendre la plume sans vouloir désobliger nos amis Alain et Marie DE COURVAL, qui ont eu l'extrême gentillesse de sauter sur leur plume, des le retour de cette virée.

Tout d'abord cette sortie, aurait se passer a TOULON, mais " L' AMIRAUTÉ " a du avoir quelques peurs en sachant que nous étions un " certain nombre ou un nombre certain..." Qu'à cela ne tienne, la famille Trouet, après un virage a 160*, a eu l'heureuse idée de nous convier sur les voies ferrées oubliées de l'arrière pays. Et oui, adieu mers et océans, et bonjour montagnes, et surtout le fameux Train des Pignes!

Très riche idée, car personnellement depuis des années, je disais " il faut le faire.." mais chaque année, ce beau projet passait aux oubliettes.

La route Napoléon toujours aussi envoûtante, malgré un mauvais souvenir datant de Juillet 2013, ou nous étions les G.O d'une sortie par les Gorges du Verdon pour nous rendre sur Riez. Comme Richard, regroupement avant l'entrée dans Castellane, et c'est la que notre petite Triumph a dégagé sur côté arrière droit une énorme fumée, ainsi qu'une épouvantable odeur de brulé. Rapide appel à l'assurance pour rapatriement. Mais en ce beau dimanche rien de tout cela! La journée ne faisait que commencer: Direction St André des Alpes, avec destination finale Thorame-Haute. Longeant le magnifique Lac de Castillon ( que nous avons déjà fréquenté en Août 2013 ) et qui doit son existence à EDF, nous arrivions tranquillement sur St André, et là, oh surprise, certains avaient décidé d'emprunter une autre route, préférant jouer les filles de l'air. Après avoir dépassé le village de La Mure, Richard s'arrêta, et nous demanda avec notre rapide Jaguar (moderne) de reconstituer ce troupeau de brebis égarées, certains allant sur Barème, ou ailleurs de part le vaste monde. Ainsi Dédé Trompette qui disparut des écrans radars et qui rata le train...

Revenant sur nos pas déjà nous croisions quelques compagnons qui s'étaient remis dans le droit chemin. Mais il nous manquait notre Président, la famille Salomon, la famille Oudit, Ronald et surtout Oh sacrilège ! Monseigneur Paccapero qui se trouvait dans une voiture moderne et Climatisée. Un petit quart d'heure plus tard tout le monde était là, et les bouchons de champagne pouvaient sauter, afin de fêter les dernières acquisitions faisant la fierté de notre cher Club : La Ferrari Bleue Nuit magnifique de Dan, et la Morgan Rouge de Christian Tedielski. 

Mais la locomotive à vapeur E211, fumante comme il se doit nous attendait. En voiture, prenez votre ticket, choisissez vos places, 1ère, 2nde ou 3ème avec les bestiaux. Nos postérieurs calés sur les banquettes en bois, nous devisions tranquillement, tandis que la locomotive crachait sa fumée, me faisant penser à Jean Gabin dans la Bête Humaine, sa figure et son imposant torse bien noirs de suie.
Nous apprîmes que toutes les personnes qui s'occupent de cette locomotive sont des bénévoles, et les pros des anciens de la SNCF, la retraite n'ayant en rien altéré leur passion. Par contre personne ne se souvenait que l'année dernière, un grave accident avait eu lieu sur la ligne, un rocher s'étant détaché, après les grosses pluies de Février, entraînant le train
dans un fossé, et tuant 2 personnes, plus des blessés. La télévision en avait énormément parlé.
Puis après le déjeuner, et la course des "caisses à savon", retour à la gare, trajet inverse, tickets bienpoinçonnes. L'organisation PACCA, efficace sur tous les fronts, avait prévu un rafraîchissement à l'arrivée, pour le plus grand plaisir de nos gorges desséchées. Ceci fait, retour pour tout le monde, et sans se tromper cette fois.

Un petit groupe dont nous faisions partie, avait décidé de se suivre, avec une petite halte " Troquet " à CASTELLANE. Qui une petite bière, une petite glace, ou plus sagement une petite Vittel.
Le temps passant, toujours trop vite en bonne compagnie, cette fois, Le Vrai Retour, mais, mais, c'était sans compter que la journée n' était pas vraiment terminée.
Coup de fil de notre J.J " Allo Bérengère, Christian Tekielski est en panne d'huile, as tu un bidon en rab? Réponse Non, pas dans la voiture moderne. Bien demandons à Michel Jeannin devant nous, réponse de l'intéressé NON, mais peut-être les Trouet, réponse OUI... Mais où êtes-vous? St-VALLIER, au rond point. O.K nous filons "
Et mes pensées revenaient à Christian, car peu de temps auparavant, je lui avais posé La Question " Pourquoi as-tu vendu ta magnifique Morgan BLEUE,? Je la trouvais si belle, et la seule de cette couleur.
Réponse du propriétaire " Tu comprends, elle prenait de la bouteille, ensuite les problèmes arrivent les uns après les autres, et c'est l'engrenage, tu y passes des fortunes. " Bon très bien, raisonnement raisonnable..." Je tire les conclusions, " il n'aura pas encore de problèmes!!! "
Alors que se passe t-il? Re-appel de J.J " laissez tomber, les Barège arrivent, ils ont del'huile " O.K re-téléphone aux Trouet " laissez tomber tout est arrangé ".
En effet, nous passons St-Vallier et aucun naufragé de la route. Pouvons rentrer sereinement...Mais l'Affaire Tekielski ne s'est pas arrêtée là. Son réservoir d'huile au moment de la panne affichait 0, la jauge 0, et après 4 petits gobets d'huile, elle affichait complet... Mystère des petites anglaises...
Conclusion: Tu as bien fait de changer de véhicule afin de dormir sur tes 2 oreilles, et de ne pas utiliser le chéquier pour réparations. On en reparlera. Tout compte,fait la locomotive à Vapeur a été bien plus sympathique, puisque malgré son âge canonique, elle ne nous a pas laissés en rade, comme actuellement les magnifique TGV, fierté de la Sncf...
Voila une journée de 34 véhicules et 68 personnes qui a battu tous les records de présence.
Encore merci à nos chers G.O et à leur promptitude de changement de cap.
A bientôt chers amis sur les belles routes Paca avec PACCA.

Votre Tintin Reporter Bérengère

Les photos de Nicole Spencer, Alain de Courval, Hervé Luce, Jean-Claude Bouchard, Michel Jeannin, Patrick Nocodie, Nounours et Ian Spencer :

Unnamed 1 20Unnamed 2 17Unnamed 17Unnamed 48 3Unnamed 3 13Unnamed 4 19Unnamed 2 19Unnamed 8 12Unnamed 19Unnamed 9 15Unnamed 10 102014 08 13 002 22014 08 13 024 22014 08 13 025 2Unnamed 5 16Unnamed 1 22Unnamed 2 20Unnamed 3 15Unnamed 4 21Unnamed 5 18Unnamed 10 13Unnamed 11 15Unnamed 12 12Unnamed 13 12Unnamed 14 12Unnamed 15 13Unnamed 16 11Unnamed 17 14Unnamed 18 10Unnamed 20 14Unnamed 22 14Unnamed 24 12Unnamed 25 14Unnamed 26 12Unnamed 27 12Unnamed 28 11Unnamed 29 92014 08 13 009 2Unnamed 6 15Unnamed 16 12Unnamed 20Unnamed 7 15Unnamed 11 12Unnamed 12 9Unnamed 18Unnamed 2 18Unnamed 13 9Unnamed 14 9Unnamed 15 10Unnamed 15 11Unnamed 9 16Unnamed 6 16Unnamed 7 16Unnamed 8 13Unnamed 5 17Unnamed 16 9Unnamed 17 12Unnamed 18 8Unnamed 19 13Unnamed 20 12Unnamed 21 9Img 6167Img 6128Img 6126Img 6123Img 6113Img 6114Img 6111Img 6109Img 6107Img 6106Img 6104Img 6095Img 6092Img 6090Unnamed 22 12Unnamed 23 8Unnamed 24 10Unnamed 25 12Unnamed 26 10Unnamed 27 10Unnamed 28 9Unnamed 29 8Unnamed 30 9Unnamed 31 52014 08 13 046 22014 08 13 049 22014 08 13 051 22014 08 13 052 22014 08 13 054 22014 08 13 055 2Unnamed 14 102014 08 13 056 22014 08 13 057 22014 08 13 058 22014 08 13 059 22014 08 13 060 2Unnamed 13 10Unnamed 12 10Unnamed 11 13Img 6155Img 6150Img 6144Img 6136Img 6134Unnamed 32 9Unnamed 33 8Unnamed 36 6Unnamed 37 7Unnamed 38 7Unnamed 39 7Unnamed 40 5Unnamed 41 4Unnamed 42 5Unnamed 43 4Unnamed 44 4Unnamed 15 11Unnamed 45 4Unnamed 46 4Unnamed 47 3Unnamed 54 2Img 6190Img 6203Img 6205Img 6206Img 6209Img 6191Img 6194Img 61952014 08 13 045 2