icone

Rallye Châteaux Cathares et S 64 Village dans le Ciel

RAPPORT SORTIE 64

" VILLAGE DANS LE CIEL "

de Sandra & Lionel GUIGNET

 

Voila un titre bien alléchant pour une supposée belle journée d'Avril. Pas de tête dans les étoiles, mais un village médiéval en haut d'une colline dans le haut Var, répondant au doux nom de TOURTOUR. 

Aussi les nombreux inscrits eurent -ils le plaisir de se retrouver au péage du Muy, où comme à peu près chaque année, il y fait frisquet. Ciré et bottes de pluie, ou tenue avec un avant goût d'été?

Restons raisonnables, les prédictions météo s'étant avérées Exactes, le printemps nous avait quelque peu délaissé. Qu'importe, la meilleure des chaleurs n'était pas celle de l'amitié des adhérents du Club?

Toujours avec le même plaisir, les bisous se sont échangés, ainsi que les derniers potins.

Daniel Aymé relatait ses turpitudes avec sa dentition, d'autres étaient encore dans les châteaux Cathares et la restauration, qui leur avait permis au retour une discussion très sévère avec leur pèse-personne. 

Nos organisateurs Sandra et Lionel GUIGNET, ayant un horaire bien précis, avec un programme à suivre, nous demandèrent gentiment de bien vouloir regagner nos compagnes à quatre roues. Sauf, sauf Môsieur le Président, épuisé des 1500km de sa virée dans les châteaux, avait troqué sa Corvette pour un destrier à 2 roues. 

Le road-book bien placé sur les genoux du copilote,il n'y avait plus qu'à....tous se suivre, traverser le camp militaire de Canjuers, en espérant ne pas servir de cible pour une quelconque manoeuvre dominicale.

Arrêt programmé au Col du Bel Homme. Voila une histoire intéressante cet arrêt. Déjà, oh surprise, il nous manque nos G.O, notre président et les Porsches.

Doc'Alain talkie bien ancré dans sa main, nous fait du Sandra, Sandra, tel un berger appelant son troupeau. Mais de Sandra, que nenni...Rien ne passe, nous sommes seuls au monde, perdus et frigorifiés.

Bien sur il y a la petite promenade pour atteindre le belvédère, mais les volontés sont rares, et l'espoir de voir " Le Bel Homme " ne motive guère les troupes. Les hommes nous les avons, nous les aimons tels qu'ils sont, alors pourquoi s'encombrer? Quand à la vue, sûrement magnifique, mais quand le ciel n'est pas plombé comme c'était le cas.

Si l'horloge des montres tournait, celle qui est biologique pour le Paccapéro, tournait aussi.

Et curieusement nous vîmes se pointer les brebis égarées.

Explication rationnelle, il y avait un endroit stratégique où il fallait tourner et non continuer tout droit.

Qu'importe, cela est le piment des sorties Pacca.

La direction étant la bonne nous pouvions reprendre notre magnifique route, nous menant très sérieusement à notre point de chute.

TOURTOUR nous voilà.

A ce sujet, j'ouvre une petite parenthèse, pour ceux qui ne le savent peut-être pas, notre Cher Stéphane Bern (non pas le château et ses vins..) organise le concours du plus beau village de France, et TOURTOUR en fait partie.

Aussi vous pouvez voter pour ce village en vous rendant sur la rubrique d'Antenne 2 via votre ordinateur. Merci, parenthèse fermée. 

Le paccapéro prévu dans le vieux moulin de Tourtour (toujours en activité) fut pris sur la terrasse du restaurant, car nous avions du retard, et l'aubergiste voulait nous voir rapidement assis.

Repas comme il se doit dans la bonne humeur, qui s'étira jusqu'à 16h30.

Déjà le chemin du retour nous tendait ses bras, mais quelques personnes prirent le temps de voir les sculptures de Bernard Buffet, et de flâner dans les ruelles.

Je suis sûre que vous le savez tous, mais qu'importe, Tourtour fait partie des plus beaux villages de France, tout comme Gassin qui se trouve au-dessus de St-Trop'.

Nous avons une très belle région, très diversifiée, mais surtout nous avons un super Club, aussi savourons les moments passés ensemble;même si le temps nous fait parfois grise mine. 

Avec tous nos remerciements à Sandra et Lionel qui ont joué de malchance avec ces vilains nuages, mais ce fut une sacrée bonne et belle journée. 

Votre Tintin Reporter,

Unnamed 1 17Unnamed 7 12Unnamed 8 9Unnamed 9 12Unnamed 11 9Unnamed 6 12Unnamed 12 6Unnamed 13 6Unnamed 15 8Unnamed 1 18Unnamed 3 11Unnamed 4 17Unnamed 5 14Unnamed 15Img 20150419 124902Img 20150419 124902Img 20150419 124906Img 20150419 124921Img 20150419 124927Img 20150419 124935Img 20150419 124940Img 20150419 131808Img 20150419 152450Img 20150419 152537Img 20150419 152554Img 20150419 152610Img 20150419 155736Img 20150419 155743Img 20150419 155748Img 20150419 155809Unnamed 16 7Unnamed 17 10Unnamed 18 6Unnamed 19 11Unnamed 20 10Unnamed 6 13Unnamed 7 13Unnamed 8 10Unnamed 9 13Unnamed 10 8Unnamed 11 10Unnamed 12 7Unnamed 13 7Unnamed 21 7Unnamed 22 10Unnamed 23 6Unnamed 24 8Unnamed 25 10Unnamed 26 8

 

 

COMPTE-RENDU

Le Rallye du Président : Châteaux Cathares,

le retour de PACCA du 7 au 11 avril 2015

 

A 1

Mardi 8 avril 10 h : station service Leclerc de l'A8 à Vidauban, sous un soleil radieux,

15 équipages [Ackermann(1), Aiken (2), Aimé (2), Bree (2), de Mertzenfeld (2) , Desprez (2), Hilaire (2), Oudit (2), Lasserre (2), Prudhomme (2), Rorive (2), Tekielski (1) , Triquenot (2), Visintin (2), Fage (1)] attendent fébrilement que le top-départ soit donné par notre président pour un périple de 500 km, direction : les terres cathares, et plus particulièrement le château des Ducs de Joyeuses situé sur la commune de Couiza.

Alors que tous piaffent d'impatience, une petite voix s'élève parmi ce brouhaha :

« Ô rage (de dent !), Ô désespoir, Ô douleur ennemie ...»

c'est notre ami Daniel Aimé, qui malgré une rage de dent insupportable a toutefois décidé de nous accompagner. Que son courage soit ici salué !

A peine le drapeau du départ baissé nos bolides s'élancent à l'assaut de l'A8 avec consigne de se retrouver à Montpellier/Saint Gilles au restaurant « Le Cours » afin de recharger les batteries... des équipages ! Un accueil chaleureux et une table copieuse ont permis à tous de repartir, plein d'entrain, pour avaler les derniers 250 Km restants.

18 h - le château des Ducs de Joyeuses est là devant nous, imposant et majestueux, traversant les siècles depuis l'an 1540, malgré sièges, pillages, effondrement de la toiture, car le monument a été restauré il y a environ 50 ans et offre donc à ses hôtes tous les signes de confort que le 21ème siècle est en droit d'attendre d'un établissement classé dans les meilleurs guides touristiques.

Après avoir pris possession de nos chambres et nous être rapidement rafraîchis, nous sommes attendus, par son propriétaire pour un apéritif de bienvenue....

Et alors ? Et alors ??...........

 

....Tandis que les rires fusent et que les verres se vident allègrement , voici que soudainement ce breuvage de bienvenue propulse nos 27 visiteurs au temps des chevaliers cathares....

Serait-ce donc le retour des visiteurs sur les terres cathares ???

Il me plait d'avoir souvenance de ces bons moments que je vais m'essayer à vous conter promptement :

Il est déjà 20h30. Notre hôte prie Sieur Jean-Jacquouille de se hâter d'aller festoyer, en compagnie de ses 26 bons gaultiers, à l'auberge du castel où nous attendent des mets raffinés que sur l'heur nos convives avalent promptement .

Après ces ripailles complaisantes Jean-Jacquouille n'a cesse de se faire entendre : « Oyez, oyez bonnes gens, nous devons convoyer demain à 9h »,  Alors qu'il est maintenant l'heur de regagner nos couches certains, connaissant par ma foi la contrée, ont décidé d'aller à la brune, malgré la froidure du soir, et se dirigent allègrement vers le Casino sis à quelques lieues alentour ...  Pouah ! Laissons à Dame Fortune le soin de remplir ou délester leurs bourses...

 

 

Mercredi 8 Avril

Après avoir abondamment ripaillé d'un copieux « petit-déjeuner » tous les équipages quittent , par matin, sous un astre du jour radieux, l'auberge des ducs de Joyeuses pour aller

ravitailler leurs charriotes car la journée va être bien remplie et le chemin long.

La 1ère halte se fera à quelques lieues de Couiza, au castel d'Arques, témoin des guerres de religion entre Albigeois, puis protestants.

Ensuite, c'est vers le Castel de Villerouge-Termenes que nos vilains et gentes dames convoient : bourg intimement lié à l'histoire du catharisme finissant (en 1321, Guillaume

Bélibaste, le dernier « bon homme » hérétique occitan connu y fut brûlé vif).

Après avoir déambulé grandement dans ce charmant bourg, nos compagnons crient dans un bel ensemble : « Passe nous la gourdasse Jean-Jacquouille car nous avons grand soif et un

bon “ paccapéro ”gouleyant ravirait nos gosiers ». Sans respit, le sieur Jean-Jacquouille, flanqué de ses escuyers Ackermann le Lorrain, Oudit dit "Tire Bouchon à Molette" et Triquenot à la Trique célèbre dans ses jeunes années, sortent fioles et gourdasses pendant que nos gentes dames fatrouillent avec les fillots et fillotes de Villerouge et leur géniture. Que de jactances ! Elles aussi finissent par avoir le gosier asséché. Après nous avoir longuement abreuvé, il faut prestement rejoindre nos charriotes pour se rendre à l'hostellerie des Corbières sise à Lagrasse où sont dressées des ripailles fort alléchantes qui hument la bonne pitance. D'aucun d'ailleurs ne put prononcer le fameux: « Pouah ! ça puire ! «

Une fois les panses fort bien repues, tous, à l'exception du sieur Daniel le Bien Aimé qui est encore tristement souffreteux et préféra se laisser choir dans sa charriote en compagnie d'un autre gredin, se dirigent prestement vers l'Abbaye Sainte Marie de Lagrasse où une gente damoiselle va nous conter l'histoire du monastère et de ses moines qui ont fait jacqueter durant bien des lunes les gueux de Lagrasse pour avoir troussé sans jamais épousaillé les fiotes de la contrée.....

L'abbaye de Lagrasse, célèbre pour son élégance, présente un époustouflant catalogue d'architecture du 10ème au 18ème siècles. On découvre, pour la partie appartenant au Conseil

Général, (celle que nous avons visitée) les bâtiments essentiellement médiévaux : la cour du logis abbatial, le cellier, la boulangerie, la chapelle abbatiale, la sacristie, le transept nord, la tour, le dépôt lapidaire , la salle d'apparat ainsi que le dortoir en partie restauré en 2009.

Nous voilà ce tantôt les têtes pleines de connaissances mais le maistre Jean-Jacquouille nous conjure de rejoindre nos montures, sans questionner, afin de nous en retourner sur le

champ à notre hostellerie. Toutefois il me plait de vous dire que j'ai la souvenance que nous avons dû parcourir moultes et moultes lieues avant de retrouver notre taverne.....

Les écuelles copieusement garnies et les cruches bien remplies ont eu raison de notre fatigue.

Toutefois sire Daniel et dame Liliane trouillent de devoir nous laisser choir par demain.

Il est maintenant temps de regagner nos paillasses car jeudi nous convoierons vers de

nouvelles contrées.

(d'après le grimoire de Dame Martine de Saint Hilaire, retrouvé par l'Abbé SAUNIERE et pieusement conservé au Vatican)

 

 

 

 

 

 

 

Gazette du Jeudi 9 Avril 2015

 

RENNES LE CHÂTEAU- CHÂTEAU DE PEYREPERTUSE- GORGES DU GALAMUS

(120kms)

 

Oyez, oyez, gentes dames et beaux damoiseaux !

 

Tristesse nous accompagne ce matin, un de nos valeureux chevaliers nous a quittés pour rejoindre ses pénates ce matin victime d’une rage de dent…Liliane et Daniel nous manquerons pour la suite de cette épopée et nous souhaitons tous à Daniel un prompt rétablissement.

Entre prime et tierce, soit 9h15, nous enfourchons nos beaux destriers de métal et quittons notre Château des Ducs. Nous allons attaquer la petite cité de RENNES LE CHÂTEAU, sise sur son promontoire par une route étroite pendant quelques lieux ; la vue sur la contrée y est magnifique, dégagée et ensoleillée…

Encore merci à notre Seigneur Jean Jacq ouille et sa Dame Catherine pour l’efficacité de leurs prières au dieu météo.

 

 

En fait…nous allons traverser la porte du temps, quitter le moyen âge et nous arrêter dans la 2ème partie du XIXème siècle…

Visite du Musée, du Presbytère de l'Abbé Saunières, de son église, de la Tour Magdalena. François Bérenger Saunière, aussi appelé l'abbé Saunière, est un prêtre catholique français, né en1852.

  

Il est principalement connu pour avoir acquis une fortune d’origine inconnue mais qui est étroitement associée à l'imaginaire entourant le village de Rennes-le-Château. A tel point que de nombreux visiteurs en sont venus à utiliser de la dynamite pour trouver l’hypothétique trésor ; quitte à mettre en péril le Presbytère ou les fondations de l’Eglise ! Mais nul trésor ne fut découvert, du moins officiellement…

 

Nous allons replonger dans le moyen âge en nous dirigeant vers DUILHAC SOUS PEYREPERTUSE. Nos preux destriers traversent une contrée qui a peu changé depuis le temps des Croisés, des lieux sans un logis à l’horizon, tout juste une ferme, une oie, un jars et quelques vaches. Bucolique et enchanteur…

 

En chemin un arrêt technique à BUGARACH dont le rocher abrita ceux qui croyaient en la fin du monde de l'An Mille... de l'An Deux Mille.... et des Mayas! Non que nos montures aient été assoiffées, mais nous … oui ! Petit Paccapéro sur le parking du village au pied de la célèbre montagne.

Déjeuner à l'Auberge du Moulin à DUILHAC SOUS PEYREPERTUSE où il est conseillé de boire l’eau de sa source qui rend amoureux… mais nous avons surtout goûté le breuvage des vignes alentours ainsi qu’un excellent déjeuner dans un cadre d’époque!

Nous reprenons la route pour la visite du Château de Peyrepertuse

  

Le château de Peyrepertuse se dresse sur une crête calcaire à près de 800 m d'altitude, au-dessus de la garrigue et des vignes. Le monument se compose de trois parties : l'enceinte basse et son donjon, l'enceinte médiane et le donjon Sant-Jordi. Le donjon Sant-Jordi est accessible par l'escalier dit "de Saint Louis", taillé dans le flanc Nord du rocher.

Les preux chevaliers et gentes dames du Royaume de PACCA ont démontré fol énergie et moult courage pour gravir l’éperon et conquérir la forteresse.

  

 

Retour par CUBIERES SUR CINOBLE puis SAINT PAUL DE FENOUILLET pour découvrir les gorges de Galamus et l’Ermitage de Saint Antoine de Galamus.

Très impressionnantes, les gorges sont étroites et un peu angoissantes, tellement profondes que le fond demeure invisible, avec le passage pour un seul véhicule…fort heureusement aucune rencontre sur ces quelques 2 kilomètres. Et quel enchantement au sortir de cet étroit passage lorsque apparaît le Pic du Canigou tout enneigé.

  

Nous reprenons la route vers SAINT PAUL DE FENOUILLET jusqu'à QUILLAN puis direction COUIZA.

Retour dans notre beau château pour festoyer de nouveau. Au préalable notre Seigneur Jean Jacq ouille nous donne lecture de la missive de notre ami Daniel, arrivé à bon port mais pas encore soigné malheureusement.

Notre festin fut à nouveau à la hauteur du prestigieux cadre qui nous a accueillis, et si quelques uns partirent taquiner dame fortune au Casino d’Alet, la majorité d’entre nous regagnèrent leurs pénates seigneuriales pour se reposer après cette magnifique et inoubliable journée.

 

Christine

 

 

 

 

 

4eme jour.

Rallye Cathare 3° Jour          

Vendredi 10avril de l’an de grâce 2015

 

Soleil ,départ de la troupe sous la bannière de Messire JJ.les chevaux piaffent ;en avant pour Alet les bains où nous pourrons soigner nos troubles digestifs si nous faisons trop bonne ripaille. .Arrivons à l’Abbaye. Oh !mortecouille! mauvaise surprise il ne restoient que quelques murs de style Roman et Gothique,c’est l’époque funeste des bastailles’des guerres de religion. Les Calvinistes prirent Alet et détruisirent la Cathédrale et le Palais Episcopal en 1577. Un dernier boulet fit tomber la toiture et les pierres servirent à remonter les remparts.

Repartons pour une dégustation de blanquette et crémant de Limoux que les bons moines de St Hilaire (dont l'un des descendants est chez Pacca) élaborèrent dès 1531! Composé de :90% de mausac ; chenin, et chardonnay. Buvons sobrement pour ne pas devenir des sacs à vin’(soulards)  que l'Inquisition réprouve.

11 h 30 Point de fatigue pour convoier’(faire route) vers Villemousstaussou où nous trouvons bonne pitance à la table d’hôtes de Messire et Dame Jo &Lize  viticulteurs dans un beau domaine surplombant leur vignoble. Calme et isolement. Etonnant déjeuner ‘saveurs autour du monde ’très bons vins accompagnant chaque plat et cadeau d’une bonne bouteille pour chacun.

15h30 arrivée à Carcassonne où Amelie notre guide nous attend. Maintes courtines et remparts nous font fortes impressions.

Visitons la Cathédrale St Nazaire style Roman, et Gothique ;vitraux  du xIv° et xvII°siècle on y voit la pierre tombale de Simon de Monfort portant sur sa tunique la croix occitane car il n’existe pas de croix Cathare. Il fut le chef temporel de la croisade contre les Albigeois et ennemi de Raimond de Trencavel. En 1209 replié dans Carcassonne il se rend au bout de 2 semaines de siège! Pour sauver les habitants il laisse ses possessions à Simon de Montfort. Quant à Dame Carcas elle sonne et elle sonne ,vive Carcassonne. Mais c’est pas fini ; Maistre JJ nous annonce une surpriiiiiiise qui Va nous faire pousser des cris de frayeur dans la Maison hantée ,ni biclavel’(loup garou) ni sorceresse’(sorcière) à charmogne’(sortilège)... Mais des bruits et de l’obscurité ça puire’(puer) l’effroi ! Maintes Dames et Messires trempèrent leurs camisoles de leurs pissots!...pour les plus vaillants il s'en suivit le musée de la torture qui laisse sans voix... tant l'Homme est un animal cruel!

 

Retour au château :où Messire Jehan-Claude et Dame Martine nous offrirent un royal apéritif, dans la cour d’honneur pour fêter l’acquisition de leur nouveau destrier mécanique et Teutonique. Nous sommes bon gaultier’(joyeux lurons) et après quelques bonnes coupes, direction la table du Château des Ducs de Joyeuses pour notre dernier bon dîner, où une surpriiiiiise attend maistre JJ et sa Dame de cœur : remerciements pour nous avoir fait découvrir cette belle région  et pour la gentillesse et la patience pour gérer notre petit groupe !.quelques bonnes bouteilles bien sympathiques pour se remémorer notre rallye Cathare.

Dernière nuit au château avant le retour pour une autre époque... hélas...

 

Récit Grégorien d'une Moinesse Dominicaine dont les épîtres furent retrouvé par l'Abbé Tauniere et pieusement conservé dans les caves du Sieur d'ArQUES...

 

Photos Dominique, Josyane, Ronald, JJ

A 2A 3A1 1A1 3B 1B 2B 3 1B 4 1B 5 1B 7 1B 8 1B 10 1B 14 3

 


B 11 1B 12 1B 9 1B 15 4B 19 5C 1 5C 2 3C 4 2C 5 2C 7 3C 8 3C 9 3C 10 2C 11 3C 12 2C 14 2C 15 1C 16 1D 1 1D 2 1D 3 1D 4 1D 5 1E 2 1E 5 1E 6 1E 3F 1 2F 2F 3 1F 5 1F 6 1F 7F 8 1F 9 1F 10 1F 11 1F 12 1F 13 1F 14 1F 15 1F 16 1F 17 1F 18F 19G 1G 2G 3G 4G 5G 6G 7G 8G 10 1G 9 1G 11 1G 13 1Ga 1 1Ga 2 2Ga 11 1Ga 3 2Ga 4 2Ga 5 2Ga 6 2Ga 7 2Ga 8 2Ga 9 2Ga 12 1Gb 11H 1H 2H 3H 4H 6H 8H 9H 10H 12H 13H 14H 15H 16H 17H 16H 19H 20H 21H 23H 26H 27H 28H 29H 30Ha 1Ha 2Ha 3Ha 8Ha 5Ha 7Ha 8Hc 1Hc 7Hc 8Hc 9Hc 10Hc 11Hc 12Hc 13Hc 14Hc 15Hc 17Hd 1Hd 2Hd 3Hd 4Hd 6Hd 5Img 4907Img 4909Img 4911Img 4912Img 4914Img 4915Img 4917Img 4919He 1He 2Hf 10Hf 3Hf 4Hf 5Hf 6Hf 7Hf 8Hf 9Hf 12Img 4938Img 4926Img 4928Hf 14Hf 15Hf 16Hf 18Hf 22Hf 19Hf 20Hf 21Hf 23Hf 24Hf 26Hf 27Hf 28Hf 29Hf 30Hf 31Hf 32Hf 33Hg 1Hg 2Hg 3Hg 4Hg 5Hg 7Hg 8Hg 10Hg 11Hg 12Hg 14Hg 16Hg 15Hh 1HhHi 6Hi 2Hi 5Hi 4Hi 7Hi 8Hi 9Hi 10Hi 11Hi 13Hi 16Hi 24Hi 26Hi 20Hj 2Hj 3Hj 1HjHk 3Hk 2Hk 5Hk 4Hk 6Hk 7Hk 8Hk 9Hk 10Hk10Hk10aHl 1Hl 2Hl 3Hl 4Hl 1Hl 6 1Hl 7 1Hl2 1Hl3 1Hm 1Hm2 1Hn 1