icone

Sortie 10 La Vie de Château x2

 UNE VIE DE CHATEAU x 2

Dimanche 27 mars 2011

Jacqueline & Lucien Siyahian Organisateurs

 

Ah! Chers Membres, Amis et Nouveaux Adhérents du grand, que dis-je de l'Immense Club PACCA, soyez les bienvenus en ce dernier dimanche de Mars 2011. Journée à ne manquer sous aucun prétexte car nous débutons par le changement d'heure ( une heure de sommeil en mois, et oui et un dimanche!!!) d'ailleurs je n'ai jamais vu autant de monde si en avance, tous tombés du lit ou presque, puis en ce dimanche en bons citoyens que nous sommes, nous devons accomplir notre devoir; aller voter, histoire d'occuper un peu les bénévoles pour lesquels la journée sera longue et la fréquentation légère, et pour couronner le tout, Monsieur Météo qui lui nous a promis une sale journée de pluie. Et encore une couche de plus, et il ne s'est pas trompé le bougre, et en plus tandis que je ponds mon rapport, j'écoute Dalida qui chante qu'il pleut sur Bruxelles, et alors ils peuvent la garder leur pluie car nous, nous avons notre Soleil bien à nous, c'est à dire nos fameux G.O., nos 2 rayons de soleil, de bonne humeur, de chaleur que l'on ne présente plus : Jacqueline & Lucien (dit Lulu) SIYAHIAN, qui vont nous montrer la voie de la Vie des 2 Châteaux, qui peut-être seront 4 après l'apéro.

 

CHAPITRE Ier

 

R.V.9h45 tout le monde est présent (sauf notre Muriel qui aurait bien fait son changement d'heure, mais dans l'autre sens!!!), joyeuses retrouvailles et blablabla ce qui fait que j'ai complètement oublié qu'au bout de la laisse il y avait un chien, le Mien, et que celui-ci ne s'est pas encore adapté au changement d'heure, et donc n'a pas encore réglé ses fonctions digestives. Vu qu'il est programmé, il nous fait un royal cadeau en plein milieu du groupe. Eclat de rire général, à moi la Honte, aussi je file chercher du papier pour réparer ce laisser-aller. De plus j'entends que notre Cher Président, très occupé chez lui à remettre ses pendules à l'heure en a oublié les Road-book.

Lulu compte ses ouailles, 25 voitures affichent présentes. Alors en route pour le Muy où nous retrouverons nos amis Varois; petit arrêt et direction FIGANIERES où une collation est prévue dans un endroit charmant, bordé d'arbres et engazonné tel les greens Anglais, et leurs parapluies. Bien sur il nous en faudrait tellement plus pour nous décourager, mais un petit Ricard, un verre de jus d'Orange, ou un verre de Rosé sont acceptés par tous, ainsi qu'un excellent pâté au champignons. Mais l'heure tourne, aussi Lulu nous donne les directives pour nous rendre au restaurant des " 2 Châteaux ". Déjà, les plus belles à l'avant du cortège (encore heureux qu'il ne nous ai pas dit " les plus vieilles...") mais vos désirs sont des ordres cher Lulu, et comme cela n'est pas suffisant, nous devons mettre nos fiers destriers les naseaux en avant, face à la route, de manière à être admirés de tous (vu le temps peu probable, les touristes sont ailleurs). Puis nous nous engoufrons dans une vaste salle de restaurant agréablement meublée et décorée.

Ce village des Deuxchâteaux comme on peut s'en douter, est un village médiéval, qui se trouve juché sur le rebord d'une falaise dominant les gorges de la Naturby. Rues étroites escaladant les flancs de ce nid d'aigle qui amènent le touriste jusqu'aux ruines du château. On reste toujours perplexe de savoir qu'à cette époque moyenâgeuse, les hommes construisaient des châteaux, des maisons, bref des villages entiers et que rien ne les arrêtait car la porte d'entrée du village est percée dans un énorme rocher, ce qui fait que la route s'enfonce dans le roc sur une longueur de 40 mètres. Mais alors vous allez vous demander pourquoi Châteaudouble? Tout simplement parce que de l'autre côté des gorges se dressent les ruines d'un 2ème château (a mon avis il y avait de la concurrence et ils devaient guerroyer de temps en temps); mais les explications font partie du 2ème chapitre.

Revenons à notre restaurant où des tables rondes de 6 ou 8 personnes nous attendent, nous les preux chevaliers de PACCA, ainsi qu'un excellent breuvage (où est donc passé ce sacré alcotest?) un kir à la pêche, sans le chanoine et de généreuses mises -en bouche.

Allez tavernier à boire et à manger que diantre; aussi une énorme tranche de foie gras fait son entrée gisant sur une aussi épaisse tranche de pain; suivi d'un magnifique morceau d'agneau au romarin qui a cuit 4h30 au four à 150°(détails donnés par la donzelle qui nous sert), puis fromage et 2 desserts au choix, le tout arrosé de vin Rosé et Rouge mais aussi de l'eau, tout de même. Le café bu, la panse bien repue, la Question se pose, ira ou n'ira pas visiter le village. Personnellement nous préférons rejoindre notre nid, car la visite est gâchée par ce morne ciel, et nous prévoyons déjà d'y revenir avec un soleil radieux. Mais nous ne voulons pas décourager les courageux.

Ayant dit au revoir aux uns et aux autres, notre Big Boss, oh mille excuses Mister President vous m'aviez parlé? Ah ouuiii le compte-rendu vite, vite (ça y est me dis-je il se prend pour le lapin qui ne lâche pas sa montre gousset et qui est toujours en retard, et moi je m'appelle Alice...vous voyez?) Mais oui Dear President (lisez ceci avec la suave voix de Marilyn) n'ayez crainte mon stylographe ainsi que ma page blanche m'attendent à la maison, aussi je laisse la place pour ouvrir une nouvelle ère; celle du Chapitre II

Mille baisers à tous et au 17.

Serviteur.

Bérengère

CHAPITRE II

Ecrire quelques lignes après notre Bérengère est une vraie gageure, mais chez Pacca, on accepte également les petites mains. Donc, panse bien calée, voici les courageux Pacca à pied d'oeuvre pour aller découvrir le Château dit du Diable... Comme l'a écrit Bérengère, il y avait jadis 2 forteresses qui surveillaient les gorges...pour mieux rançonner les malheureux voyageurs qui essayaient de faire un peu de bisness, ou faire la chasse aux derniers Maures de la région... Les temps ont bien changé.... Nous voici donc à l'assaut des ruelles pittoresques du village, malgré une pluie battante. Maître Lulu, en vrai diabolique (normal, il est chez lui dans son château du Diable...) pose des questions sur l'Histoire de la Région et les plus méritants gagnent des lots pharamineux: un cendrier pour non fumeur, des portes clés sans clés, une bouteille de vieux vin fossilisé, une cuillère lumineuse pour non voyant, ect, ect... Le premier prix étant le rideau de douche de Marat, avec l'ADN de Charlotte Corday. La Classe! Les rires sont fous et la pluie n'arrive pas à ternir le moral de nos aventuriers. Pendant que ce joyeux monde batifole, l'intendance (Jacqueline et JJ) part tenter d'installer sur les hauteurs, le Théa Time de nos héros....Hélas Ménélas, JJ ayant oublié les Road Books (faut virer ce président!), n'a pas le tracé des sentiers...qui se révèlent un vrai labyrinthe... L'Intendance est dans l'impasse et décide d'abandonner ce que nos Grand Bretons n'auraient jamais fait. Ben oui, le Thea Time c'est sacré pour eux... pour nous c'est plus relatif... De toutes façons, Captain Lulu, devant les éléments déchaînés prend de son côté la sage décision de rebrousser chemin, abandonnant au Diable son château et ses bourrasques célestes d'une

 

autre époque... Nous redescendons vers le parking où nous attendent nos beaux destriers qui ne demandent qu'une chose, les braves: nous reconduire à bon port  et au sec... Regardez les photos, de cette épopée: sont tous à se marrer... quoi, le diable ne ferait plus recette?... En tous cas, on a tous fait le serment de Mac Arthur à Corregidor: on reviendra.....mais avec le soleil cette fois! La Biz à tous, sans oublier les Zanimaux, qui comme toujours, nous ont apporté leur sérénité, et leur Amour et bien sur nos GO Jacqueline et Lulu qui font de plus en plus fort.... pour notre plus grand plaisir.

Ninou