icone

Nouvel accueil

Rallye Président ARDECHE 2018

Voeux 2018

Noel 2017

Soirée de Gala Pacca Spectacle Ruhl 2017

 

RAPPORT SORTIE 107 : Retour sur le passé FREJUSSIEN

de Bérengère et Jean-Pierre LAX

dimanche 15 avril 2018

 

Départ de Cannes- Mandelieu par l'autoroute jusqu'aux Adrets puis RN7 par le massif de l'Esterel, poumon de verdure, jusqu'à Fréjus/ les adrets,bordée de pins, véritable paradis des champions de toutes sortes: vélos, motos, autos, qui tous se croient obligés de faire semblant de participer à une course de côte.... Arrivée au centre-ville de Fréjus où la police municipale (en gilet pare balles et colt à la ceinture...) nous autorise, grâce aux longues négociations de Bérengère, à nous garer sur la placette entourée de la Cathédrale Sainte Léonce, du Cloître, et de jolies maisons provençales colorées. Ce Centre historique est bien méconnu de la plupart d'entre nous.

Mais grâce à Bérengère et à Jean-Pierre,nos super gentils organisateurs nous allons enrichir nos connaissances!!! Après une petite attente devant le guichet des tickets, en panne pour bug informatique..., visite du magnifique cloître du 14° siècle,dont le plafond spectaculaire est bordé de caissons peints d'animaux fantastiques ou d'êtres hybrides effrayants datant de la même époque. Les colonnes du cloître sont en marbre de Carrare et cet havre de paix est attenant à la Cathédrale qui ponctue chaque quart d'heure, d'une sacrée volée de cloches aux décibels bien supérieurs que les amplis des Stones dans leurs meilleurs concert... Les bâtiments canoniaux sont d'ailleurs devenus un asile pour malentendant....Visite n°2 le musée archéologique eh oui, vous avez dit culture! on continue tout près pour admirer une superbe tête de Jupiter et une tête bicéphale d'Hermès en marbre ainsi qu'un très beau sol en mosaïque: 2° siècle après J-C, et des céramiques romaines ainsi que des pierres tombales souvent frappées du nom et de la qualité du défunt, avec dessous, une poignée de main. Message pour les vivants, genre, salut, à la prochaine?... non, il parait que c'était pour symboliser la fidélité entre époux. Les Pacca's Members se perdent en conjecture.... Visite 3: musée d'histoire locale et traditions: nous sommes accueillis par des mannequins habillés comme au 19°siècle dans différents aspects de la vie sociale. La mercière, l'instituteur, les écoliers, l'épicier... Petite vidéo sur la catastrophe du barrage de Malpasset en 1959. Mais nous aurons l'occasion d'y revenir, mais sur le lieu même de la catastrophe, en novembre prochain, grâce à nos amis Christine et Serge Prudhomme.

Midi. Il est temps de revenir à notre époque et de reprendre nos autos, et filer jusqu'à Roquebune/Argens où un grand parking au bord d'un charmant petit lac nous attend pour nous  rafraîchir et trinquer encore sous le charme de nos visites tout en félicitant  nos chers Organisateurs. Puis déjeuner au Restaurant DU LAC qui nous a réservé ses meilleures tables. Repas très convivial et copieux où les gourmands se sont refait des forces... Ovation pour Bérengère et Jean- pierre. Dédé la trompette nous a mis le feu en fin de repas juste ce qu'il faut et le Restau a mis aussi secs quelques bons vieux Rocks qui attirèrent illico presto les danseurs patentés  de Pacca. Elle est pas belle la vie?

Départ pour certains et pour les autres, visite de la chapelle décoré par Cocteau...quelle belle journée ni trop chaude ni trop froide, que du bonheur et de beaux souvenirs...MERCI et Viva Pacca. Bises de Domi Bree.

Photos: Lydie Hervé JJ

Img 668P1090401P1090402P1090403P1090404Img 0674Img 0676Img 679Img 0682Img 0683Img 0685 movImg 0691P1090407P1090408P1090409P1090410P1090411P1090412P1090413Img 0695Img 0697Img 0699Img 0700Img 0705Img 713Img 715Img 725Img 726Img 0738Img 074220180415 11453620180415 11434620180415 11464720180415 114428Img 0746Img 0747P1090425P1090426P1090428P1090429Img 749Img 0750Img 0753Img 0762Img 0764Img 0768Img 0769Img 0770P1090416P1090417P1090422P1090418Img 0773Img 0774Img 0775Img 077620180415 112543P109042120180415 112648Img 0778Img 0783P1090423Img 0785Img 0786Img 078920180415 10462720180415 10541120180415 10554520180415 105931Img 0790Img 0792Img 0794Img 0795Img 0797Img 0798Img 0799Img 0801Img 811Img 812Img 814Img 819Img 824Img 827Img 828Img 832Img 838P1090431P1090432P1090433P1090434P1090436P1090437Img 0845P1090438P1090440P1090441P1090439P1090442P1090443P1090444P1090445P1090446P1090447P1090448P1090449Img 084720180415 123853Img 0850Img 0858Img 0865Img 0867Img 0869Img 0871Img 087220180415 13213220180415 13213720180415 15183620180415 152032Img 877Img 879Img 0880Img 883Img 885Img 889Img 0891Img 0893Img 0899Img 0939Img 0944Img 0945P1090450

Plaque protob 1RAPPORT RALLYE du PRESIDENT: MERVEILLEUSE ARDECHE

du 4 au 8 avril 2018

Mercredi 4 avril 2018

Jacques Dutronc chante :
"Il est 5 heures Paris s' éveille ....
On pourrait dire aisément en ce jour du 4 Avril de l'an 2018, il est 5 heures PACCA s' éveille, voire 6 heures pour les plus chanceux. 
Direction et rendez-vous sur la mythique aire du Canaver pour le départ du rallye du Président "Merveilleuse Ardèche"
Que dire de nos "PACCA member's" ! Ils sont tous là, dès qu'ils ont entendu ... notre J.J. : départ à 8h30 (ça me dit une fois encore quelque chose).
TOUS (même notre Gil, le roi de la promenade. .. .) présents, large sourire, dans l'attente d'une escapade digne de ce nom !
Nous chevauchons nos belles montures et en avant, comme dirait notre petit suisse, italien de coeur et du nôtre aussi, (Ferrariste à ces heures ), résidant de temps en temps en France : EN AVENTI !!!!
Au péage de la Barque, nous "embarquons" (bizarre !!! ) les équipages Imbert et Lebas . 
Le temps clément nous permet de rouler dans des conditions idéales avec des voitures qui, pour certaines, détestent les autoroutes.
Au rond-point, à gauche, giratoire à droite ... à gauche, à droite, en avant, en arrière. ... tel une valse à mille temps (ça me dit encore quelque chose ...), v'la ti pas qu'un GPS capricieux ( celui de notre Président) qui avait déjà buggé en Croatie, nous balade dans la région de BEAUCAIRE, par monts et par vaux.
Plantés nous étions. .. Qu'à cela ne tienne, ce fût beau, vignobles à notre droite, moulin à gauche ... etc ,etc,etc c'était reparti.
Dommage car notre Président avait préparé un ROAD BOOK digne de ce nom avec des directions bien indiquées, même notre Mimi (ma tendre copilote ) avait remarqué ce plantage ..... .. Ah la technique moderne !!!
Arrivée sur le Pont d'Avignon, on y danse ... (!!! Encore), mais, bande d'incultes, c'est le Pont du Gard. Dans sa superbe.
Site magnifique, aujourd'hui patrimoine de l'UNESCO, le P du G fut, il y a 2000 ans, une portion d'un aqueduc transportant de l'eau sur 50 km par simple écoulement gravitaire. Cette canalisation romaine se situe au 3ème niveau d'arches somptueuses. Malheureusement, notre planning type PACCA ne nous a pas permis de visiter plus longuement cette merveille. Elle est si belle notre FRANCE ! Je vous invite, à ce sujet, à consulter vos livres de classe et vous imprégner de son histoire.
Je ne peux, en effet, développer en deux lignes ce chef d'oeuvre implanté dans un décor de rêve.
Proche de là, nous avons rendez-vous au restaurant LA TERRASSE, départ d'un run de trois jours (voir le compte-tendu de nos collègues) ou on va allier découvertes et grande bouff !
Sous quelques gouttes de pluies, nous repartons direction Vals les Bains, traversant des paysages de toute beauté - c'est l'Ardèche - et prenons , enfin , possession de nos chambres dans un hôtel, le Grand Hôtel des Bains, choisi, une fois encore, par notre Président, avec beaucoup de soin (habitude) Paccapero ..... .Repas.....
Extinction des feux, on dort et à demain ... .
Roro.

 

Jeudi 5 avril 2018

Départ de notre hôtel vers neuf heures du matin.
Chacun est fin prêt pour la grande aventure.

Après quelques dizaines de Kilomètres, arrêt près d’un lac pour un solide Paccapero.
Puis magnifique route serpentant entre ces collines de ce beau massif central ou je suis né. Eh oui je suis un enfant du pays.
Odeurs de terre et d’herbes coupées 
Petit ruisseau au bas du vallon se frayant un passage entre les roches volcaniques.


Cette route nous fît découvrir le Mont Gerbier DE Jonc et non pas le Mont Gerbier DES Joncs comme on l'appelle dans ces pays africains qui n’y connaissent rien.

Tiens ça rime.

Ca y est mes vieux démons me reprennent.

Au pied de ce mont jaillit la vraie source de la Loire.
Mince filet d’eau fraîche qui deviendra ce grand fleuve majestueux traversant toute la France. 
Ce magnifique cours d’eau aurait dû en toute logique se jeter en méditerranée à 300 km de là.
Mais que nenni mon bon maître.
Par esprit de contradiction ou plus simplement grâce à la ligne du partage des eaux il traverse toute la France pour venir arroser la ville de Nantes. 

Mais tout cela ne serait rien si ce lieu n’était pas chargé d’histoire…. 

En effet la source de la Loire se trouve près de l’auberge de Peyrebelle plus connue sous le nom d’Auberge Rouge.
Cette demeure fût le théâtre d’une soixantaine d’assassinat dans les années 1830.
Les tenanciers de cette auberge avaient la fâcheuse habitude de trucider les voyageurs les plus fortunés qui avaient eu la mauvaise idée de venir passer           la nuit chez eux.
En ce temps les disparitions passaient souvent inaperçues.
On attribuait cela aux conditions climatiques très rudes en hiver ou aux loups      qui rôdaient dans les parages.


La visite de l’auberge fait froid dans le dos.
Un son et lumière vous accompagne dans chacune des pièces ou ces drames se sont produits. 
Ces disparitions à répétition finirent par faire jaser les rares habitants du coin.
Un vagabond de passage assista même au massacre.
Se sauvant à toute jambe en pleine nuit, Il préféra se geler dehors plutôt que d’être la prochaine victime.

Il raconta ce qu’il avait vu et la justice entra en action.

Le couple de ces étranges hôteliers fut arrêté ainsi que leur employé.

 
Ce dernier armé d'un marteau administrait le premier somnifère au malheureux voyageur dans l’escalier qui menait aux chambres.
Puis les deux tenanciers prenaient le relais pour terminer l’ouvrage.
Les loups s’occupant du recyclage des sous-produits.

Les prémices d'un travail à la chaîne en quelque sorte. . .

Heureuse époque où l’on pouvait voir son chiffre d'affaire progresser sans avoir à payer un centime d’impôts supplémentaire.

Les loups ayant régulièrement à manger, en perdirent l’instinct de chasser les lapins.

Affamés est frustrés, ils décidèrent une grève illimitée de la reproduction ce qui provoqua l’extinction totale de la race des loups en Ardèche.

Ces mauvaises gens n’avaient vraiment rien à faire de la cause animale.

Pourtant, les affaires allaient bon train et les Louis d’or remplissaient le dessous du matelas le rendant ainsi très inconfortable.

Le matelas de ces honnêtes commerçants devenait de plus en plus dur à chaque fois que l’épaisseur des louis d’or augmentait.

Et cela faisait un bruit de tous les diables lorsque Monsieur rendait hommage à Madame.

Certains des voyageurs qui n’avaient pas été trucidés se plaignaient de ce bruit tout à fait incongru qui les avaient empêchés de dormir.

Le patron de l’auberge se levait le matin avec un horrible mal de dos et les clients étaient mécontents.

Heureusement TripAdvisor n’existait pas encore.

Mais rassurez-vous toutes les bonnes choses ont une fin.

Et ces trois horribles personnages expièrent leurs crimes directement sur les lieux de leurs forfaits. 
On fit venir dans la cour de l’Auberge Rouge ce que l’on appelait à l’époque les bois de justice. 
Cette machine très performante pour l’époque avait pour fonction de raccourcir automatiquement la taille des individus d’une trentaine de centimètres.


Mr Guillotin n’ayant pas fourni le mode d’emploi, il y eu quelques flottements dans le déroulement des opérations. 

Les deux hommes furent ainsi raccourcis en premier pour roder la machine. 

Puis crachant sur le crucifix que le prêtre lui tendait la femme clôtura la séance avec beaucoup d’élégance.

Les 3 têtes roulèrent dans la sciure du panier d’osier prévu à cet effet.

Un plâtrier passant par-là entreprit d’en faire un moulage que l’on peut admirer sur des cartes postales d’époque vendues à la boutique en fin de visite.

Comme quoi le fonds de commerce redémarre très fort à l’Auberge Rouge...

Devant toutes ces horreurs je préfère me souvenir du film tourné en 1951 avec un certain Fernand Contandin allias Fernandel.
Il joue ici le rôle d’un pauvre moine venu demander l’hospitalité par une nuit sans lune dans ce lieux maudit. 
La tenancière étant une fervente catholique lui demanda de la confesser.
Il faut voir la tête de Fernandel obligé de lui accorder l’absolution de ses péchers contre deux Notre Père et trois Je vous Salue Marie.
Je vous engage à revoir ce vieux film en noir et blanc.

Vint ensuite la visite de la ferme-restaurant.

Le repas fût très agréable, préparé uniquement avec des produits locaux.
Agréable souvenir de cette goûteuse tarte aux myrtilles avec glace myrtille et chantilly...


Humm un vrai régal.

Retour à Vals les Bains en passant par la majestueuse cascade du Puy du Ray-Pic. Hélas en cet endroit superbe, il faillit se perpétrer le dernier crime de l'Auberge Rouge, par le biais d'une Alfa (rouge...) qui voulut agresser la belle Type E (verte) en passant sur le corps d'Eliane Dutoit.... Enquête faite, il ne s'agissait pas de la malédiction de l'Auberge, mais tout simplement de l'oubli de serrer un frein à main.... Dame Eliane en aura été quitte pour la peur...

Voilà c'est tout pour aujourd'hui il est 2h 39 du matin et je vais aller dormir ...

Gilles Salomon

 

Compte-Rendu du Vendredi 6 Mai

Départ 9 heures, 7°C, soleil au rendez-vous, tout va bien, la vie est belle!

Partis pour Largentière nous cheminons via une charmante petite route boisée à souhait qui cotoie une petite  rivière, c'est ravissant ce matin. Arrivés à Largentière nous visitons cette pittoresque sous-préfecture, l'extérieur de son chateau du XIIéme siècle dominant la ville et  gardé par deux soldats en costume d'époque, l'église  Notre-Dame-Des-Pommiers où repose le crâne du Comte de Seillans, la Maison Bastide, le tribunal, etc, ...et pour certains le café des Recollets.

En route pour accomplir notre indispensable rituel quotidien , le Paccapéro,  nous nous rendons au village de Labeaume auprès de la rivière  du même nom, le site est splendide (jardins suspendus, rivière bleutée, plage, dolmens, grottes troglodythes, végétation intense ).

Notre rituel accompli avec soin et méthode nous partons festoyer à Vallon -Pont-d'Arc au restaurant du village. Après avoir longuement  et  copieusement  fait honneur au menu nous arrivons un peu tard à la grotte de l'Aven d'Orgnac, mais tout s'arrange avec Pacca. Nous héritons d'une guide sympathique et pédagogue qui nous fait découvrir cette merveille de la nature. Nous entamons courageusement une promenade digestive de plus de 700 marches pour atteindre le niveau  -121m par  95% d'humidité. Au fil de cette descente nous bénéficions d'un véritable  cours de géologie et de spéléologie, où tout y passe: piles d'assiettes, buffets d'orgues géologiques, stalagtites, stalagmites, draperies ocrées, colonnes (de plus de 55m), etc.. etc... 

Découverte en 1935 par Robert de Joly cette grotte posséde le label Grand Site de France. Des spectacles son et lumière s'y déroulent.

Malgré l'insistence générale la remontée pédestre nous est refusée et nous devons emprunter à regret l'ascenseur.

Un peu fatigués quand même nous reprenons le chemin de l'hôtel où nous attend un dîner

réparateur.

Serge Rorive.

 

MERVEILLEUSE ARDECHE DU 4 AU 8 AVRIL 2018

 

JOURNEE DU SAMEDI 7 AVRIL 2018

 

Il est 7 h, sur le chemin de la salle à manger, une odeur de tripes envahit le hall jusqu’au 1er étage. En effet, 2 olibrius bien connus des services ont décidé de bouleverser les standards du petit déjeuner.

8h 15 , départ du convoi. JJ dans sa splendide Corvette suivie comme son ombre par sa sœur jumelle. L’ensemble circule gentiment à travers la ville, en attendant les retardataires. A ce stade, l’utilité du talkie walkie n’est plus à démontrer, encore faut- il l’ouvrir et éventuellement le mettre en charge la veille.

 

1ère étape : LAMASTRE – marché paysan

Nous roulons jusqu’à Antraigues – pont de l’huile, village où le chanteur-poète Jean Ferrat vécut ses dernières années avant que d’y être enterré.

Toutes les voitures regroupées, nous repartons traversant des villages et arrivant à Mezilhac où nous croisons un mémorial en hommage à des victimes d’un crash d’avion militaire en janvier 1972. Après avoir emprunté la route des cols faite de montées, descentes et virages en pagaille, quelques voitures manquent à l’appel. La MUSTANG de Lydie décide d’arrêter de freiner dans les descentes, Looked trop chaud, provoquant une grosse frayeur à notre Lydie nationale et beaucoup de larmes que chacun essaiera d’estomper. Le grand CADILLAC Man, j’ai nommé Gérard sera dans cet instant tragique d’un grand secours !

Un problème n’arrivant jamais seul, Eliane et Michel AUSTIN HEALEY nous gratifient d’une roue avec des velléités de quitter la route. Heureusement, un petit garage situé à côté du marché le dépanne et ils nous rejoindront un peu plus tard au restaurant où une gentille grand-mère leur administrera le coup de grâce en emboutissant leur pare-chocs.

2ème étape : BOUCIEU LE ROI

Nous arrivons à  11.30 h au restaurant chez Nath pour déjeuner sans pour autant déroger à notre traditionnel Paccapéro pris sur le pouce et généreusement arrosé au champagne par le nouvel adhérent Pierre-Emmanuel ravi d’intégrer le Club. Nous avons une pensée pour notre Doc qui officie si bien.

Au restaurant, le déjeuner est fort sympathique. Mais vite, ordre est donné de se rendre sans traîner à la gare où nous attendent d’autres montures que celles de nos belles voitures. En voiture Simone ! sur des vélorails ou cyclo-draisines de 4 places mais en tout cas ça ne roule pas avec du super mais à la force des mollets. Les équipages sont tirés au sort. Départ est donné et en avant « roulez jeunesse » ! pour 12 kms !!

Le vélorail des Gorges du Doux emprunte sur 2 parcours de 12 kms chacun la ligne historique du chemin de fer du Vivarais construite en 1891 ! Taillée à flanc de montagne, la ligne est parsemée de ponts, viaducs et de paysages magnifiques des Gorges du Doux, affluent du Rhône au nord de l’Ardèche.

Les vélorails s’élancent et pour ceux qui ne pédalent pas, la balade est délicieuse et très agréable. Interdiction nous est donnée de ne pas nous tamponner mais certains pédalant avec entrain dérogent à cet avertissement. Rires, cris résonnent tout le long du parcours ! De vrais gamins !

Au terme de la descente de 12 kms, la remontée s’effectue sans effort en train historique qui circule sur la ligne depuis 1938 !!

 

3ème étape : A LA FERME « LES BERGERS DES CHAUPOUX

 

Après 2 heures d’effort pour un grand nombre, nous reprenons le cours de notre périple et nous refaisons le trajet jusqu’à Lamastre et ses environs où nous arrivons à 16 h dans une ferme «  les Bergers des Chaupous » ferme d’ agriculture « bio et logique » entre brebis et chiens de bergers.

Les bergers Carole et Nicolas FOURNIER ainsi que leurs 2 filles, éleveurs de brebis laitières, nous accueillent dans l’enceinte de leur ferme et parviennent à nous faire tous garer.

S’ensuit le déroulement de notre visite dans cette ferme construite par nos sympathiques bergers qui nous relatent leur histoire en nous faisant une projection d’un diaporama relatant leurs activités : élevage et dressage de chiens  de troupeau Border Collie pour Nicolas, élevage de brebis pour Carole. Au préalable une démonstration du travail de leur chien fétiche Border Collie prénommé Luc et qui range et fait se ranger un groupe de 6 oies aux seuls coups de sifflet de son maître ! les oies vont et viennent avec Luc qui leur fait exécuter des passages sur et en dessous d’un petit pont. Démonstration très réussie et drôle à la fois car dans tout groupe, il y a toujours un récalcitrant !

Nous sommes ensuite invités à nous déplacer en contrebas dans un grand champ où cette fois-ci, nous assistons au travail des chiens pour ordonner les brebis. Luc, le chien fétiche de 3 ans étonne encore par son dévouement à son seul maître : Nicolas lui dit : vas chercher et aussitôt dit aussitôt fait, les brebis arrivent. Nous avons beau lui ordonner le même ordre, rien n’y fait. Uniquement la voix de son maître. Nicolas FOURNIER élève et éduque les chiens de troupeau en particulier des Border Collie. D’autres chiens nous sont présentés : Gahia et News ( de 5 mois ) et la particularité de News est que les ordres lui sont donnés en anglais. Nicolas nous explique que lorsque plusieurs chiens sont en même temps, il faut différencier les ordres. C’est pourquoi, il transmet dans un anglais « à lui » les demandes. Les brebis sont rassemblées par Luc pour monter dans la remorque ou pour être parquées. C’est vraiment un joli spectacle qui nous ravit tous et quel travail de patience pour le berger.

Une portée de chiots est prévue autour du 6 avril malheureusement, nous n’aurons pas la joie de les voir, dommage !

La ferme abrite également des cochons, des poules et des moutons. Carole et Nicolas les bergers récoltent aussi des châtaignes pour leur commerce.

Nous faisons un passage par la bergerie où les brebis bêlent d’impatience pour la traite et Carole nous explique que 2 traites sont faites : l’une à 6 heure le matin et l’autre à 18 h pour une durée d’environ 45 mn. A noter que l’ensemble des brebis donne 70 litres de lait par jour et que la seule fabrication d’une tome nécessite 20 litres !. Attenant à la bergerie salle de traite, l’atelier de fabrication des fromages, yaourts, confitures (douceur de lait) et glace. Du producteur au consommateur car dès le lait tiré, il est travaillé et transformé !

Nous finissons par une dégustation de 3 fromages de brebis présentés sur un étal joliment décoré ainsi que des confitures de lait. Chacun peut ensuite faire ses emplettes pour ramener et déguster ces bonnes choses.

Ces jeunes paysans courageux et volontaires ont en commun la passion et l’amour de leur métier qu’ils nous ont transmis.

Cette visite nous a conquis et nous repartons ravis d’avoir découvert cette vie qui malgré tout est rude.

 

Le retour à l’hôtel ne se calcule pas en kilomètres mais en temps passé car les routes de l’Ardèche sont très sinueuses : 70 KMS se font en 1h30 !

Nous atteignons enfin l’hôtel où rendez vous est donné à 20h15 pour le dîner 

 

DINER

Nous découvrons la salle de restaurant avec les tables joliment dressées en notre honneur et un dîner de fête nous est servi précédé d’un apéritif à la châtaigne.

Au préalable, le discours de notre Président et Gentil Organisateur nous est adressé pour cette fin de séjour et nous remercions tout un chacun JJ et Ninou pour leur patience et dévouement à nous dénicher des endroits et sites privilégiés.

Encore une belle journée de découvertes et de joie de vivre passée chez PACCA                                                                                                          !! Un grand MERCI !

Dany ROGOZ

Photos de Lydie, Véronique, Serge

Img 0013 copieImg 0033 copieImg 0063 copieImg 0067 1 copieImg 0113 copieImg 0118 copieImg 0121 copieImg 0124 copieImg 0126 copieImg 0273 copieImg 0277 copieImg 0328 copieImg 0325 copieImg 0329 copieImg 0330 copieImg 0331 copieImg 0332 copieImg 0333 copieImg 0334 copieImg 337Img 0337Img 0342Img 0415Img 456Img 465Img 0458Img 489Img 494Img 495Img 497Img 0508Img 0520Img 0532Img 0540Img 0542Img 0548Img 0578Img 0587Img 0590Img 0591Img 607Img 0639Img 0646Img 0647Img 0651Img 0652Img 0653Img 0660Img 0662Img 0664Img 0667Img 0669Img 0678Img 0680Img 0680Img 0685Img 0686Img 0708Img 0710Img 0711Img 0712Img 0714Img 0716Img 0717Img 0720Img 0721Img 0722Img 0723Img 0724Img 0725Img 0728 1Img 0735Img 0729Img 0739Img 0741Img 0743Img 0744Img 0745Img 0748Img 9360Img 9396Img 9448Img 9453Img 9484Img 9488Img 9561Img 9597Img 9600Img 9601Img 9619Img 9623Img 9635Img 9686Img 9696Img 9699Img 9704 1Img 9718Img 9720Img 9726Img 9733Img 9735Img 9736Img 9737Img 9738Img 9742Img 9745Img 9756Img 9758Img 9864Img 9881Img 9908Img 9916Dscn7223Dscn7226Dscn7228Dscn7229Dscn7232Dscn7241Img 20180406 095528 burst001 coverImg 20180406 095554 burst001 coverImg 20180406 100302Img 20180406 101140Img 20180406 103406Img 20180406 171138Img 9917Img 9920Img 9936Img 9944 1Img 9949 1Img 9963Img 9990Img 9981Img 9999Img 0587

Pic Nic Magic 17

Sortie 100 Ronde des Sportives Pacca

Rallye des Cols Mythiques 2017

Sortie 101 Voitures & Confitures